Enfants orphelins de féminicides : les failles de leur prise en charge

Antoine a perdu sa mère, tuée par son beau-père, lorsqu’il avait 14 ans. A aujourd’hui 23 ans, il raconte l’horreur de ce drame, et dénonce la prise en charge défaillante des enfants suite à un féminicide.