GHB : « Personne ne veut de cache-verres, c’est aussi aux jeunes et aux parents de se responsabiliser »

Après trois jours de suspicion sur leur établissement, les patrons de la discothèque le Why Not, à Flers (61), invitent jeunes et parents à réfléchir sur le GHB. La « drogue des violeurs » c’est un combat pour tout le monde. Les patrons de bars et discothèques assurent en prendre la mesure mais c’est aussi à chacun de s’adapter.